Premiers pas en Nouvelle-Zélande : Waiheke Island !

Un mois et demi après notre arrivée en Nouvelle-Zélande ; on prend enfin le temps de faire le tri des innombrables photos et de raconter…

A commencer par l’île de Waiheke, considérée comme le joyau du golf d’Hauraki, situé à seulement 30min en ferry du centre d’Auckland.

Ferry Auckland Waiheke Ferry Auckland Waiheke 02

C’est une île qui attire beaucoup de visiteurs avec son climat doux, sa nature époustouflante et son atmosphère un peu bohème. Outre les belles plages côtières ; collines, vallées, pointes rocheuses et criques se succèdent harmonieusement.

Arrivée sur Waiheke Rocky Bay Waiheke island

Un côté sauvage avec les poches de bush habitées par une multitude d’arbres et d’oiseaux natifs, et un côté plus développé avec la présence de vignobles, de vergers, d’oliveraies, ainsi que de pâturages de moutons, vaches et lamas.

Le bush de Waiheke island Un des 21 vignobles de Waiheke island

Vergers Léa tente de communiquer

Nous nous rendons dans la partie la plus sauvage et la moins habitée de l’île, en direction d’Orapiu ; c’est là que Brigitte et Benoît,

Brigitte et Benoit

des Ch’ti au parcours pour le moins atypique, rencontrés brièvement sur Nouméa plusieurs mois auparavant, nous accueillent sur leur immense terrain de 4 hectares, baptisé « Côté Jardin ».

Côté jardin Côté jardin 04

C’est une sorte de ferme écologique quasiment auto-suffisante, avec une vieille maison pittoresque, munie de panneaux solaires et récupération d’eau de pluie (pas de poteaux électriques, ni d’eau de ville) ; c’est assez grandiose !

B&B home Maison énergie solaire

Côté jardin 03 Water tank

Il y a même un vieux tracteur qui ne roule plus mais dont le moteur a été réparé et transformé en groupe électrogène. « C’est d’la récup ! » comme le dit si bien Benoît (cf. film Micmacs à tire-larigot) pourrait être le slogan du domaine ! Un bout de paradis aux mille et une valeurs avec notamment le bush environnant offrant des balades inédites, le creek pour un bain glacé aux vertus circulatoires, et les oiseaux natifs qui nous réveillent le matin et tapant sur le toit ; il y a le tui au chant surréaliste et incessant, les perruches aux couleurs chamarrées, le martin pêcheur au long bec et plumage vif, le pukeko vorace à la parure noire, et le fantail, à la queue en éventail, qui de son vol frénétique et désordonné, s’approche près non par curiosité mais pour becqueter les insectes qui bougent sur notre passage.

kingfisher Fantail

Côté Jardin, c’est aussi un grand verger avec des noix de macadamia, des figues, pommes, poires, kakis, raisins, amandes…

Verger de macadamia Les poires

Noix de macadamia Noix de macadamia 02

Ainsi qu’un petit jardin potager qui fournit aussi en abondance et variété.

Jardin et potager Ptites patates

Le côté ferme, c’est bien sûr le poulailler et ses 50 têtes plumées, qui participent amplement au charme rustique et eco-friendly de la maison. C’est vraiment un délire quotidien que de se voir suivis par tout un bataillon effervescent, une cohue caquetante attendant la ration du jour.

Poulailler Drôle de pose

Les poules Une poule

Et bien sûr, il y a la touche personnelle de Bibi et Bebe, leurs idées, leur créativité, leur folie! Ils proposent une chambre en Bed&Breackfast avec de bonnes crêpes, toasts, œufs, confitures et miel provenant des deux ruches ; tout est fait maison ! Et bientôt il y aura même le fromage de brebis, quand il y aura des moutons ! Ils ont aménagé des espaces camping et construit avec beaucoup de style et toujours dans l’esprit « récup » un shed et une gypsy caravane, qui sont en location.

Le shed de côté jardin La gipsy caravane de côté jardin

Et il y a un vieux bus planté au fond du terrain qui deviendra certainement habitable et même… une SOUCOUPE VOLANTE !… SI SI !!! C’est pas des blagues ! Comment croyez-vous que les Ch’ti ont débarqué en Nouvelle-Zélande ?!

Bus et soucoupe volante

Bref, nous sommes là pour quelques semaines, en tant que « Woofers » (http://www.wwoof.co.nz/) , c’est-à-dire que l’on donne un coup de main pour différents petits jobs (principalement basés sur le bio) en échange de la nourriture et du logement. Nos boulots en gros c’était : jardiner, désherber,
couper du bois,

Jardinage Déserbage

Débrousaillage Coupe du bois

ramasser des fruits, entretenir le poulailler, aider pour le marché du samedi (confection de gaufres, omelettes et jus de fruis frais), aider au service pour les fêtes d’anniversaires organisées sur place,

Le marché du samedi

participer à la construction des toilettes sèches de la caravane ou encore bricoler sur Michto, leur bateau et grand compagnon de voyage pendant leurs années passées en mer.

Changement de la chaîne sur Michto Jino sur Michto

Michto

Que du bonheur, de la bonne humeur, des rires et du soleil, dans le labeur comme dans les moments détentes !

Espace détente Espace détente 02

On se régale d’excellents repas avec les fruits et légumes frais,

Super repas Le salon terrasse

on rencontre plein de gens sympas, puis on se fait aussi des balades en forêt, le long des baies au coucher du soleil, des pique-niques et baignades en mer,

Ballade en forêt Ballade en forêt 02

Palm beach à onetangi Pique nique

Sunset Sunset et baignade

du ramassage de moules et une grande première ; du char à voile !!!

Char à voile 01 Char à voile 02

Ça c’était carrément génialissime ! Et le soir, c’est apéro et partie de pétanque, soirée dansante pour la Saint Patrick ou soirée crêpes ! On a aussi eu l’occasion (encore une grande première !) d’aller bosser dans les vignobles pour les vendanges ; l’occasion aussi de profiter d’une vue imprenable sur la côte, tout en goûtant au raisin sucré.

Picking de raisin Picking de raisin 02 Picking de raisin 03

Picking de raisin 04 Picking de raisin 05

Non, non, nous ne vendons pas du rêve, ceci est bien réel ! Mais pour s’en assurer on y est quand même retourné en cette fin avril pour un mois de gardiennage pendant les congés de nos amis. La suite de nos aventures sur Waiheke au prochain numéro !

Vous pourriez aussi aimer...