Fiordland & Southland

12 février – 26 février

Toujours accompagnés de Jeff et Sandra, on entame notre découverte de la région des fiords avec le petit village de Manapouri, dont la popularité vient surtout de la beauté du lac, 178m au-dessus du niveau de la mer et entouré de montagnes.

DSCN7243 DSCN7239

Fiorland National Park est le plus grand parc national de Nouvelle-Zélande, il couvre une superficie de 1,2 million d’hectares. La région, extrêmement sauvage, présente un paysage modelé par les glaciations successives, creusé de 14 fiords, de 5 grands lacs, avec falaises et cascades. Ses deux tiers sont couverts de forêts pluviales tempérées, dont la végétation rend l’intérieur des terres pratiquement impénétrable. Ses paysages hors du commun, sa faune et sa flore exceptionnelle lui ont valu son inscription en 1990 au patrimoine mondial de l’Unesco. Le climat y est rude, avec des précipitations quasi-continues et de la neige en hiver. Pour la petite histoire géologique, les explorateurs anglais qui débarquent au 18ème siècle, pensent découvrir des bras de mer (formés par la submersion d’une vallée fluviale), sounds en anglais. Mais on constate qu’il s’agit de fiords, c’est-à-dire des plissements profonds de l’écorce terrestre, élargis par des glaciers puis envahis par la mer quand son niveau a monté.

On décide pour cette unique journée à Manapouri de louer une barque et de faire une petite marche sur l’autre berge.

DSC03281 DSC03258 DSCN7255 DSCN7257 DSCN7262 DSCN7265

Puis on part en direction de Te Anau où on a la bonne surprise de retrouver nos amis allemands de longue date, Ruth et Hannes.

DSCN7270 DSCN7276 DSCN7281 IMGP5736

Après un mini-golf et quelques verres…

DSCN7287 DSCN7289 DSCN7292 DSCN7296 DSCN7305 DSCN7310

il est temps de se préparer à une autre grande randonnée ; le Kepler track.
Une boucle de 3-4j qui est devenue très populaire avec 8000 marcheurs chaque année.

DSCN7628 DSC03310 DSCN7336 DSCN7330 DSCN7333 DSCN7340 DSC03333 DSCN7370 DSCN7579 DSCN7582 DSCN7626 DSCN7606 DSCN7613 DSCN7616

C’est un pur bonheur de parcourir ces 67km entre forêts luxuriantes, lacs et montagnes…

DSCN7354 DSCN7356 DSCN7574 DSCN7560 DSCN7465 DSCN7500 DSCN7511 DSCN7516

DSCN7483 DSCN7507

DSCN7570

on découvre des grottes dont l’exploration sans fin se révèle palpitante parmi les stalactites et stalagmites d’une blancheur éclatante, des falaises de calcaire, des chutes d’eau et marécages.

DSCN7387 DSCN7390 DSCN7410 DSCN7417 DSCN7418 DSCN7422

Depuis la ligne de crêtes, la vue des lacs et reliefs environnants est étourdissante.

DSCN7443 DSCN7451 DSCN7457 DSCN7475 DSCN7495 DSCN7498 DSCN7505 DSCN7532 DSCN7533 DSCN7535 DSCN7556 DSCN7557

Le ranger de la hutte au sommet nous en apprend un rayon sur les plantes alpines, dont certaines sont comestibles et sur les animaux et les moyens employés par le DOC pour éradiquer les nuisibles.

DSCN7433 DSCN7435

Après cette marche mémorable, on se sépare de nos compagnons de route Jeff et Sandra. Et on se dirige vers la célèbre Milford Sound, un des lieux touristiques les plus visités de Nouvelle-Zélande. On choisit l’excursion en kayak qui commence au petit matin. Dans la pénombre, l’atmosphère est lourde et humide, les montagnes enveloppées d’une épaisse brume, la mer d’un calme plat.

DSCN7636 DSCN7637 DSCN7641

DSCN7644 DSCN7649 DSCN7702 DSCN7703

DSCN7683 DSCN7667

Le jour se lève lentement, et la chaleur du soleil dissipe peu à peu l’écharpe vaporeuse laissant pleine visibilité sur les massifs vertigineux. Quel spectacle époustouflant !

DSCN7718 DSCN7720

DSCN7727 DSCN7725

Notre guide nous emmène au plus près des falaises d’où la perspective est d’autant plus impressionnante. Notamment à l’approche des cascades, qui par temps de pluie se multiplient, laissant l’eau dévaler de partout. Le puissant souffle des chutes nous empêchent d’approcher de trop près, mais on en ressort bien trempés.

DSCN7712 DSCN7711 DSCN7748

DSCN7754 DSCN7770

Les eaux du fiord sont peuplées de cétacés, comme ces petits phoques qui jouent autour des kayaks ou s’ébrouent sur les rochers. Une journée de rêve !

DSCN7741 DSCN7740 DSCN7783 DSCN7765 DSCN7762 DSCN7788 DSCN7793 DSCN7804 DSCN7802 DSCN7808

Sur le chemin du retour, on décide de marcher un peu sur une partie du Routeburn track.

DSCN7818 DSCN7821 DSCN7822 DSCN7829 DSCN7831 DSCN7835

DSCN7841 DSCN7844

On fait un bout de l’autre partie avec Ruth quelques jours après, du côté de Glenorchy.

DSCN7849 DSCN7861 DSCN7851 DSCN7892 DSCN7870 DSCN7855

IMGP5761 DSCN7883

A ce moment-là se déroule le « wild food festival », une sorte de compétition de cuisine avec l’utilisation d’au moins un ingrédient sauvage (poisson, gibier, insectes…) ; Jean est le premier à se jeter sur la pizza au vers de Bancoule que personne n’ose goûter. C’est pas mauvais en fait, un petit goût de beurre de cacahuètes.

DSCN7893 DSCN7894

On retrouve ensuite notre copine Natasha à Queentown, qui célèbre sa première année en Nouvelle-Zélande. Balade sur les hauteurs pour admirer une dernière fois le paysage magnifique avec le lac au bleu déroutant,

DSCN7910 DSCN7915 DSCN7917 DSCN7919 DSCN7941 DSCN7942 DSCN7943 DSCN7944 DSCN7946 DSCN7948 DSCN7951 DSCN7955

on se rend dans le petit village d’Arrowtown, qui entretient avec succès son style « pionnier » avec ses nombreux bâtiments historiques en pierre et sa petite rue principale colorée abritant cafés et boutiques, dont le fameux Bonjour Café, un petit coin de France aux nappes vichy offrant des petit déjeuners typiques.

DSCN7927 DSCN7930 DSCN7931 DSCN7933 DSCN7935 DSCN7936 DSCN7937 DSCN7938

Puis on repasse une dernière fois par Cromwell, l’occasion de revoir nos vieux potes tchèques, qui se semblent s’être sédentarisés dans l’Otago. Au programme, dégustation de vin, visite du vieux Cromwell et d’une ferme de lavande.
DSC_1136 DSCN7959

DSC_1181 DSC_1167

IMGP5823 IMGP5820

DSC_1189

Vous pourriez aussi aimer...