Excursion en voilier

Samedi 6 novembre. Départ de Nouméa pour la baie de Prony, où nous attend au mouillage un beau voilier de plaisance, le Captain Woodin, et son skipper Didier.

Baie de Prony En avant moussaillons

9 personnes à bord durant 2 jours, ça va donner !  Certains comme Stéph et Emilie connaissent bien la navigation et font preuve d’efficacité. Jean, qui a l’expérience du catamaran, se plait beaucoup à la barre et il s’en sort très bien.

Stéph et la grand voile Emilie à la barre Jean à la barre

 

Milou, énergique et motivée, n’hésite pas à mettre la main à la pâte. Julie profite et se prélasse au soleil. Lionel lui, garde son rôle de gugusse, en plus d’être désigné Mousse par le skipper. Malgré les quelques vestes qu’il se prend, ce Youyou est plein de bonne volonté, surtout pour faire « la bosse de ris » (c’est-à-dire replier partiellement la grand-voile) et pour « choquer l’écoute » lorsque la force du vent est trop importante.

Milou Julie Lionel

Moi, je découvre la navigation « penchée » qui offre des sensations très différentes du catamaran, je m’essaie un peu à la barre, ce qui est assez trippant, et je change de place à chaque virement de bords en essayant de ne pas trop gêner les manœuvres. C’est plutôt sympa le voilier, sauf quand les vagues, très agitées par le vent, percutent le bateau en biais, ce qui me donne un peu le mal de mer.

Nav01 Léa à la barre

Nav03 Chipie chapeau

Le 1er jour, après quelques heures de navigation, nous mettons l’encre à l’abri de l’îlot Mato.

Ilot Mato

Pendant que Lio tape une petite sieste, nous nous jetons à l’eau, bien équipés pour nager en direction de l’îlot. Une surprise pas très agréable est vite découverte : la présence importante de toutes petites méduses, qui picotent les endroits de peau nue. Ca ne fait pas aussi mal que les grosses méduses, mais c’est assez dérangeant, on peut les voir facilement derrière nos masques. On nage rapidement vers l’îlot pour les éviter, sans trouver sur notre chemin de bons spots à poiscaille. Petite photo de groupe une fois sur la terre ferme avant de retourner sur le bateau, en ramassant au passage quelques squelettes d’oursins.

Groupe01 Groupe02

Didier lui, ne rentre pas les mains vides, il ramène de très belles prises : 2 loches saumonées et une superbe langouste porcelaine, de quoi de se faire un bon festin !

Didier et sa langouste La belle langouste

Il s’occupe de vider le poisson et de préparer des filets, les restes sont jetés à l’eau, ce qui attirent quelques rémoras, mais aussi un requin pointe noire dont le dos semble lacéré. Didier nous explique que c’est certainement une femelle, car en période de reproduction, les mâles peuvent se montrer très agressifs lors de l’accouplement. BRRRRR… Les brutes ! La soirée se poursuit dans la joie et la convivialité, avec au programme dégustation de langouste et loche, rasade de mojitos et bières, quelques blagues plus ou moins bonnes, lancées par impulsion rhumée…

Session Mojitos Sur le pont, by night

Beaucoup d’animation dans le cockpit ! Pendant la nuit, la tempête se lève, nous ramassons rapidement les affaires mises à sécher à l’extérieur, le voilier tangue sous la violence du vent, mais cela ne nous empêche pas de bien dormir. Le lendemain quelques éclaircies apparaissent, mais il y a toujours beaucoup de vent, ce qui n’est pas plus mal pour gagner en vitesse et se faire plaisir.

Levez l'encre Parce que je le vaux bien

Nous faisons une dernière halte non loin de l’îlot Casy, recouvert d’une végétation bien dense. Les bouts de pain lancés appâtent quelques becs de cannes et perroquets pas très farouches, nous nous mettons à l’eau pour admirer le spectacle de plus près.

L'ilot Casy Bec de Canne

Puis le show continue avec une série de galipettes et de sauts très recherchés…  Bravo aux artistes, il y a du potentiel !

Saut01 Saut02
Saut03 saut04

Le week-end est très vite passé, nous avons beaucoup apprécié cette 1ère expérience de voilier !

whale lover

Vous pourriez aussi aimer...